Procédés

Station de traitement biologique des effluent vinicoles (STBR1)

 

La filière du vin génère une grande quantité d’effluent, notamment dus à des rinçages à grande eau de matériels (pressoirs, ...), cuves et tonneaux. Ces eaux chargées ne peuvent plus être rejetées dans le milieu naturel.
Or la dispersion des exploitations et la charge polluante rendent le plus souvent rédhibitoires les coûts de raccordement aux stations de traitement collectives.
Notre unité compacte de traitement sur site répond à cette double demande. A partir de la fosse de stockage tampon, désormais obligatoire, dans laquelle on opère un pré-traitement, l’effluent est repris à un rythme compatible avec la succesion d’opérations de traitement : 
digestion bactérienne aérobie, précipitation, décantation et filtration, en cuves séparées.

▪ Originalités du système :
- L’ensemencement périodique massif automatisé (Bio-augmentation) évite la dérive microbiologique et les risques de lessivage, observés dans les cultures " au fil de l’eau ".
- La décantation est assistée par un précipitant naturel, qui améliore les qualités mécaniques des boues (pour le pompage) et agronomiques (pour la valorisation) des boues.

▪ Avantages :
- en aérobiose complète, la digestion ne produit aucune odeur nauséabonde.
- la station est pré-montée en atelier (transport par camion plateau) ; un simple raccordement électrique et hydraulique est nécessaire à la livraison.
- l’effluent traité est alors apte au rejet en miilieu naturel. Il peut être utilisé pour l’arrosage, le lavage de matériel,...
- faible encombrement (7 à 8 m2). 
- voume de boues extrénement réduit à épandre seulement tout les trois ou quatre ans.

▪ Applications :
secteur du vin : producteurs, éleveurs, manipulateurs, négociants, caves collectives, coopératives,..